Trailer : Margot Robbie chausse les patins de la sulfureuse Tonya Harding dans I, Tonya

À l’approche des Jeux olympiques d’hiver, ce biopic est l’occasion rêvée de revenir sur l’affaire "Harding-Kerrigan" qui, durant les jeux de 1994, a discrédité la patineuse artistique Tonya Harding auprès de l’opinion publique.

Dans ce premier teaser de I, Tonya, nous découvrons Margot Robbie sous les traits de la sulfureuse Tonya Harding, patineuse artistique américaine ayant embrassé le succès dans les années 1990. Entraînée comme un monstre de compétition, harcelée moralement et physiquement par sa mère, Tonya Harding connaît rapidement la réussite sur la glace en 1991, lorsqu’elle devient la première femme américaine à réaliser un triple axel (seules six patineuses ont réitéré la figure depuis en compétition internationale).

Mais cet exploit restera l’unique prouesse de sa carrière, qui déclinera progressivement par la suite, jusqu’à atteindre le point de non-retour de la sordide affaire des Jeux olympiques de 1994.

Retour sur l’affaire Harding-Kerrigan

À la sortie des championnats américains de patinage artistique de 1994, la grande rivale de Tonya Harding, Nancy Kerrigan, est agressée par un homme mystérieux et se retrouve avec un genou blessé, quelques mois seulement avant les Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer, en Norvège. L’enquête remonte rapidement à l’ex-mari et au garde du corps de Tonya Harding, mais cette dernière n’avouera son implication que sous la menace de retombées judiciaires.

Après une performance décevante aux JO, où elle termine huitième alors que Nancy Kerrigan – remise de sa blessure – monte fièrement sur la deuxième marche du podium, Tonya Harding est finalement exclue définitivement de la fédération américaine de patinage, puis condamnée à 110 000 dollars d’amende et 500 heures de travaux d’intérêt général pour faux témoignage. Après avoir laissé ses patins au vestiaire, elle a ensuite poursuivi une carrière dans la boxe anglaise durant les années 2000.

Un entraînement intense pour Margot Robbie

L’actrice australienne (qui a également produit le film) avait déjà eu l’occasion d’enfiler des patins lorsqu’elle jouait au hockey sur glace, mais était complètement étrangère à la technicité du patinage artistique. Elle revient sur la découverte de ce sport dans une interview filmée par W Magazine :

"Je me suis entraînée pendant quatre mois, cinq jours par semaine, plusieurs heures par jour. J’ai été accueillie dans le monde de souffrance qui coexiste avec celui du patinage artistique, et dont j’ignorais l’existence.

Ma coach en patinage était géniale, mais elle ne montrait aucune compassion quand je tombais. Elle se contentait de me presser de me relever et d’y retourner. Mais un jour, j’ai fait une énorme chute. Cette fois elle s’est approchée et m’a dit : 'OK, ça… (c’était), c’était une vraie chute de patineuse. Tu peux prendre une minute.' Ça a été difficile sur le moment. Mais maintenant ça me manque."

Réalisé par Craig Gillespie (Une fiancée pas comme les autres, The Finest Hours), le biopic sortira le 8 décembre aux États-Unis, et courant janvier 2018 en France.