Et un trophée de plus pour Kobe Bryant, qui remporte son premier oscar

Le basketteur a été récompensé pour son court-métrage d’animation "Dear Basketball", disponible en ligne.

Champion NBA et olympique, All-Star, MVP… On pensait que le légendaire Kobe Bryant avait remporté tous les titres qu’il pouvait, mais il vient d’ajouter une nouvelle case à son palmarès : le voilà qui brille désormais parmi les plus grandes stars d’Hollywood. L’ancien arrière des Lakers a en effet été oscarisé pour son court-métrage d’animation, Dear Basketball. Un trophée qu’il partage avec l’animateur Glen Keane (La Petite Sirène, La Belle et la Bête, Aladdin), à l’origine des images.

Plus qu’un simple film d’animation, Dear Basketball est une nouvelle déclaration d’amour de Kobe au sport de sa vie. Son audacieux projet visuel s’inspire en effet du célèbre poème qu’il avait rédigé à l’annonce de sa retraite. Autre fait marquant de cette distinction : il est aussi la première personne noire à remporter cette statuette. Forcément, cette récompense a ému bon nombre de basketteurs, qui n’ont pas manqué de le féliciter, à l’instar de LeBron James.

Une victoire en demi-teinte

Cependant, son oscar a également suscité des réactions critiques. En effet, le voir se faire remettre la récompense ultime du milieu cinématographique n’a pas manqué d’en offusquer plus d’un. Au cours d’une cérémonie marquée par les mouvements #MeToo et Time’s Up, certains ont tenu à rappeler un épisode moins glorieux de son passé, lorsqu’une employée d’hôtel l’avait accusé de viol, en 2003. Le sportif avait nié toutes ses accusations, jusqu’à ce que les charges soient définitivement abandonnées, en 2004.

Bien que les deux affaires n’aient rien de comparable sur le fond, sur la forme cette levée de boucliers fait écho au cas du rappeur Orelsan, qui a fait l’objet d’une pétition dénonçant son sexisme passé après son triomphe aux Victoires de la musique.

Pendant ce temps, Kobe Bryant s’est fendu d’un discours de remerciement durant lequel il en a profité pour tacler la journaliste de Fox News qui avait suggéré à ses compères LeBron James et Kevin Durant de "se taire et de dribbler", après que ces derniers ont tenu des propos critiques sur Donald Trump.