Le sport chelou du vendredi : la Cardboard Tube Fighting League

Veille de week-end, envie de prendre l'air sans trop savoir quoi faire : chaque vendredi, MOVE IT MOVE IT te propose un sport que tu n'as pas encore essayé.

"J'ai parfois des idées aussi folles que bizarres, et je les mets en application". À l'origine, le génie d'un homme : Robert Easley, travailleur social originaire de la baie de San Francsisco qui vit désormais à Seattle. Dans la ville qu'on surnomme Emerald City, Robert suit la ligue locale de Roller Derby (ce sport de combat sur des rollers immortalisé dans le film Whip It avec Drew Barrymore et Ellen Page) et s'intéresse de près à la Pillow Fight League de Toronto (une ligue canadienne de combat d'oreillers). L'un dans l'autre, il se replonge dans ses souvenirs d'enfance et y puise trois axes de réflexion :

  • Les gens ont besoin de jouer pour se prendre un peu moins au sérieux.
  • Un évènement en plein air, c'est fun. Même sans alcool.
  • Les combats d'épées en carton sont drôles et divertissants.

De fil en aiguille, après deux mois de planification, la Cardboard Tube Fighting League voit le jour le 22 juillet 2007 dans le Gas Works Park de Seattle, avec un premier tournoi élu "pick of the week" par The Stranger, un hebdo alternatif local. Comme son nom l'indique, il s'agit de se battre, en duel ou en équipe, avec des tubes, armures et boucliers en carton. Et comme avec tous les grands sports de ce monde, les règles sont simples.

  • Ne cassez pas votre tube. En duel, la dernière personne avec un tube encore entier est déclarée vainqueur.  Si les deux duellistes cassent leur tube en même temps, il y a match nul et les deux combattants sont déclarés perdants. Un tube est considéré comme cassé lorsqu'il est plié à plus de 45 degrés.
  • Il est interdit de contrer le tube de l'adversaire avec ses bras, mains ou jambes. Il est également interdit de bousculer l'adversaire.
  • Interdiction de poignarder l'adversaire avec l'extrémité de son tube.
  • Le tube se tient par l'une des deux extrémités, jamais au milieu.
  • Essayez de ne pas frapper l'adversaire au visage. Essayez, juste.
  • Les boucliers et les armures sont bannis en compétition officielle.

Facile, non ? Si l'engouement autour des combats de tubes en carton est un peu retombé à Seattle, des tournois sont toujours organisés dans d'autres grandes villes américaines, ainsi qu'en Australie, au Japon, en Russie, au Brésil, en Allemagne et au Royaume-Uni. Mais pas encore en France, où il serait grand temps d'y remédier.