Waffles & Cream, le collectif skate de Lagos qui veut faire bouger tout le Nigeria

Ils s’appellent Jide, Slawn, Onyedi, Bai, Leonard… et ils ne rentrent pas dans les cases. Du basket ? Du football ? Très peu pour eux. Ces jeunes nigérians ont choisi le skateboard comme moyen d’expression, brisant les règles, avec l’espoir de faire bouger tout le pays.

Crédits image : Amarachi Nwosu

Dans une Afrique qui semble avoir adopté le skateboard, Lagos, ville la plus peuplée du continent, faisait il y a quelques années encore office de retardataire. Une vingtaine de millions d’habitants mais des trottoirs peu accueillants et une absence totale de skatepark. Pas suffisant néanmoins pour décourager les cool kids de Waffles & Cream, qui ont fait de la capitale du Nigeria leur terrain de jeu. 

Liberté, égalité, créativité

Fondé en 2010, le collectif est la première communauté skate de Lagos. L’idée est d’apporter une nouvelle vibe à la ville, d’utiliser le skateboard pour agréger les talents créatifs locaux. Designers, réalisateurs, monteurs, artistes, illustrateurs, riders de BMX ou de rollers, tout le monde est le bienvenu.

"Ici, ce n’est pas bien vu de dire que tu veux grandir en tant qu’artiste, créatif ou photographe." - Jide Marcus-Bello

Crédits image : Amarachi Nwosu

Si le skate peut impressionner ceux qui y sont étrangers, ce passe temps de casse-cou porte en lui des valeurs tout aussi belles que des sports plus médiatisés. La liberté, d’abord, mais aussi la fraternité, l’esprit d’équipe et le dépassement de soi. Waffles & Cream apprend aussi aux lagotiens une certaine culture de la débrouille dans un pays où se procurer le matériel nécessaire pour skater n’est pas une mince affaire.

Back to the roots

Cette belle histoire fait figure de véritable retour aux sources et rappelle la naissance du skateboard moderne, au milieu des années 70, quand les kids de Venice Beach, Californie, “surfaient” l’asphalte à défaut de pouvoir prendre des vagues.

Crédits image : Amarachi Nwosu

Les rues de Lagos ne valent certes pas les pentes légendaires de Venice, mais là aussi, Waffles & Cream compte bien y remédier. Leur objectif en 2017 était de faire naitre le tout premier skatepark de Lagos et la construction de ce dernier a depuis été lancée. Le groupe de skateurs nigérian a aussi ouvert un skateshop que la jeunesse locale investit pour partager des moments de vie, ou se procurer leurs créations, qui n’ont rien à envier au skatewear made in USA.

Bientôt aux JO ? 

Il faut croire que cette énergie est contagieuse : la passion de quelques dizaines de jeunes pour un sport peux faire bouger tout un pays et on aimerait voir les kids de Waffles & Cream porter fièrement les couleurs du Nigeria aux épreuves de skate des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Crédits image : Amarachi Nwosu

C’est justement l’objectif de Marcus-Bello, l’un des membres fondateur du collectif que rien ne semble pouvoir arrêter et qui nous rappelle qu'en y mettant l'énergie nécessaire, un rêve peut rapidement devenir réalité.

Move It Move It !

Peu importent les règles, la raison ou le score, l’essentiel c’est de bouger.