La vague artificielle imaginée par Kelly Slater accueille sa première compétition de surf

Perdue en plein désert californien quelque part entre Los Angeles et San Francisco, la petite ville californienne de Lemoore est en pleine effervescence. Aussi improbable que cela puisse paraitre, elle va devenir le centre de la planète surf l'espace d'un week-end. Plus de 5000 spectateurs y sont attendus pour la première édition de la Founder's Cup organisée à The Ranch, dans la piscine à vagues de Kelly Slater.

L'attente aura duré deux ans. Deux longues années avant que la World Surf League (WSL) ne se décide à organiser une compétition dans ce lieu unique au monde, où la légende Kelly Slater - secondé par une armée de scientifiques - est parvenu à créer la vague parfaite en 2016. Une déferlante de 300 mètres de long que le gratin du surf mondial va devoir dompter ce week-end pour s'adjuger la toute première Founder's Cup de l'histoire. Un plateau prestigieux, avec pas moins de trente titres mondiaux réunis dans la piscine, dont onze pour le seul Kelly Slater, maître des lieux et capitaine de l'équipe américaine.

"Les jambes en feu"

Mais aussi, pêle-mêle, John John Florence (USA, double champion du monde en titre), Tyler Wright (Australie, double championne du monde en titre), Mick Fanning (Australie), Gabriel Medina et Felipe Toledo (Brésil), Stephanie Gilmore (Australie), Michel Bourez (Tahiti), la Française et capitaine de l'équipe européenne, Johanne Defay, et notre Jérémy Florès national qui n'en revenait toujours pas après une première session d'entrainement jeudi dernier conclue "les jambes en feu" comme il l'a confié à L'Équipe. "J'ai eu besoin d'un temps d'adaptation pour lire la vague, qui peut être lente puis rapide, différente entre la droite et la gauche, mais qui est véritablement une super vague ! Elle ne fait qu'un mètre mais c'est surement la vague d'un mètre la plus parfaite au monde. C'est juste hallucinant !"

"L'océan devra toujours être présent"

Même son de cloche chez Johanne Defay, qui avoue que "L'océan devra toujours être présent. [...] Le surf peut être un peu monotone avec toujours la même chose : quelques turns au début, un tube au milieu, d'autres turns et un dernier tube à la fin", mais est consciente de sa chance d'être "ici et de pouvoir surfer cette vague magique, de participer à cet évènement sur une technologie qui va révolutionner le surf de compétition." C'est en tout cas la direction que semble prendre la WSL, qui a d'ores et déjà annoncé que cette Founder's Cup servirait de prélude à une étape officielle du Championship Tour qui se tiendra du 6 au 9 septembre prochain à The Ranch. Un succès populaire annoncé pour la ligue mondiale de surf, qui a vu partir les 5000 billets mis en vente en quelques semaines seulement. Car le spectacle ne sera pas seulement aquatique : des animations et des concerts sont également prévus dans l'immense parc qui jouxte le plan d'eau pour plonger l'évènement dans une atmosphère aussi chaude qu'humide. Un climat tropical en plein désert californien, le rêve américain a encore de beaux jours devant lui.