Le sport chelou du vendredi : le Tchoukball

Veille de week-end, envie de prendre l'air sans trop savoir quoi faire : chaque vendredi, MOVE IT MOVE IT te propose un sport que tu n'as pas encore essayé.

La Suisse, ses banques, ses montres, son chocolat, Roger Federer et le tchoukball. Vous avez trouvé l'intrus ? Bah non, puisqu'il n'y en a pas. Fruit des recherches d'un médecin genevois, le tchoukball est un sport de balle made in Helvétie né dans les années 60. À force de soigner des athlètes blessés, le Docteur Hermann Brandt - contrefaçon suisse du Doc Emmett Brown - constate que ces traumatismes étaient souvent dus à des mouvements physiologiquement inadaptés et surtout aux contacts répétés avec l'adversaire. Surtout que, pour lui, le sport ne doit pas s'apparenter systématiquement à une fabrique de champions, mais doit "contribuer à l'édification d'une société humaine valable". De ses conclusions, Doc Brandt tire un concept, le tchoukball, qu'il expose en 1971 dans son Étude critique scientifique des sports d'équipe - Le tchoukball, le sport de demain !.

Mélange de handball et de volley, avec un soupçon de pelote basque, le "tchouk", comme disent les puristes, consiste à faire rebondir une balle de hand sur un cadre de tchoukball. Comme à la pelote basque. Les deux cadres - qui ne sont rien d'autre que des trampolines inclinés à 45 degrés - sont placés aux extrémités d'un terrain de 14 x 24 mètres - les dimensions d'un terrain de basket -, dans une zone où les joueurs n'ont pas le droit d'entrer. Comme au hand. Deux équipes de sept s'affrontent et marquent un point lorsqu'un joueur parvient à faire rebondir la balle hors de la zone après l'avoir lancée. S'il rate le cadre ou que le ballon rebondit hors du terrain, le point va à l'équipe adverse. En toute logique, après un tir, l'équipe qui défend doit se jeter sur la balle avant qu'elle ne touche le sol. Comme au volley.

Dans le détail, d'autres règles plus précises viennent encadrer la pratique :

  • Les deux teams peuvent marquer des points sur n'importe lequel des deux trampolines, mais il est interdit de toucher plus de trois fois le même trampoline.
  • Le porteur de balle n'a pas le droit de dribbler et ne doit pas faire plus de trois pas avant de lâcher le ballon sur une passe ou un tir.
  • Chaque équipe peut faire trois passes maximum avant de tirer.
  • Si une passe est manquée et que le ballon touche le sol, la possession change de camp.
  • Toutes formes de contacts ou d'agressions corporelles entre les participants sont proscrites.
  • Il est interdit d'utiliser les pieds ou les jambes pour frapper ou réceptionner la balle.

Pigé ? Si oui, c'est parti pour un long week-end de tchoukball. Si non, voici une chouette démo, et en Coupe du Monde s'il vous plait.