Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial finale de Roland-Garros

Rafael Nadal d'un côté, Simona Halep de l'autre... Sans grande surprise, Roland-Garros a livré ses deux vainqueurs 2018. Et comme souvent, les réseaux sociaux ont eu leur mot à dire là-dessus.

Dimanche, on pensait enfin tenir un vrai challenger pour Rafael Nadal. Un peu émoussé après son quart face à Schwartzman, l'Espagnol rencontrait Dominic Thiem, qui l'a notamment battu à Madrid cette saison. D'ailleurs, l'Autrichien annonçait en conférence de presse qu'il avait les armes pour le battre.

Dans les gradins, pléthore de célébrités, dont Léa Seydoux ou encore Roger Waters (bassiste des Pink Floyd). La fashion week de la porte d'Auteuil en somme.

On a également pu apercevoir Zinédine Zidane, le porte-bonheur du Majorquin, qui était aussi là lors de son premier sacre en 2005. Une preuve des doutes que peut avoir Rafael Nadal ? 

Absolument pas. Très vite, l'Espagnol montre qu'il est le patron sur le terrain et, malgré quelques fulgurances, Dominic Thiem n'oppose que peu de résistance.

Du côté de la finale dame, c'est une autre histoire. Simona Halep doute et lâche le premier set, avant de retrouver son jeu et de dominer Sloane Stephens. Victoire en trois sets pour la Roumaine, qui célèbre en compagnie de Justine Henin (son idole), Laurent Luyat et certains de ses compatriotes. Classe.

Mais quoiqu'il arrive, quelle que soit la finale, nos joueurs Français ne sont jamais loin...

... tout comme Roselyne Bachelot, qui avait accusé Rafael Nadal de dopage en mars 2016.

Quant à Lionel Chamoulaud (qui ne s'embête plus à cacher son amour pour le taureau ibérique), son dernier Roland-Garros pour France Télévisions en a agacé plus d'un.

Victoire en trois sets pour l'Espagnol, en 2h42. Comme quoi, pour espérer inquiéter le roi de Roland-Garros, il faut au moins passer les trois heures de jeu.

Et oui, à la fin, c'est toujours Nadal qui gagne. Avec toujours cette même pause et cette même photo de célébration. Son dentiste va être ravi...