Top 5 des animaux surfeurs pour célébrer la journée internationale du surf

Ce week-end, samedi pour être précis, c'est la journée internationale du surf. L'occasion de rendre hommage aux causes environnementales (et notamment la pollution des océans) chères à tous les surfeurs. Tous les surfeurs. Parce qu'il n'y a pas que les hommes qui peuvent monter sur une planche. La preuve par cinq, plus un bonus.

  •  Le chien, la valeur sûre

Un énorme classique même, puisque l'un d'entre est devenu une star à Biarritz. Al, un Jack Russel, traîne souvent sur la côte des Basques et a, par exemple, gagné une compétition à Vieux-Boucau, dans le Sud-Ouest, en 2014. Et aux États-Unis, les compétitions de surf canin existent depuis 2006. Bref, aucun doute sur le fait que les chiens savent surfer.

  • Le cygne, le bon élève

Même pas besoin de planche pour eux, les cygnes sont des surfeurs nés. Bon, en même temps, ils flottent mieux que du bois et peuvent voler, ce qui simplifié énormément le take off. Et même si l'océan n'est pas leur habitat naturel, ils sentent, de manière assez surprenante, plutôt bien les vagues. Un bon point pour les cygnes.

  • Le mouton, l'improbable

En Angleterre, quelque part dans les Cornouailles, une bande de potes travaillant pour une marque de fringues ("qui conçoit des produits fonctionnels et durables pour ceux qui aiment la mer" peut-on lire sur leur page Wikipédia) s'est dit que ce serait une bonne idée de faire surfer un mouton afin de promouvoir leur entreprise. Après tout, pourquoi pas. Tant qu'aucun mouton n'est blessé... Et même si l'animal en question éprouve quelques difficultés à se diriger, il ne semble pas trop mal à l'aise sur sa board.

  • Le cochon, la promesse

Né au paradis des surfeurs, Kama le cochon d'Hawaï était destiné à monter sur une planche. C'est en tout cas l'idée qui a germé dans l'esprit de son maître passionné de surf. Le résultat, filmé à la première personne par une GoPro, n'est pas dégueulasse, même si Kama semble plus à l'aise le museau dans le sable que dans l'eau.

  • La souris, l'impossible mais vrai

Là, on touche tout simplement à l'invraisemblable. Et pourtant... Un constructeur de bateaux et éleveur de souris en Australie, l'a fait. Il explique au Métro britannique que les souris sont plus à l'aise dans l'eau qu'on ne peut le croire : "Je leur apprends d'abord à monter sur une planche dans un bain. Et quand elles sont plus en confiance, je leur apprends à surfer. Je fais ça uniquement parce que je sais qu'elles sont en sécurité. C'est bien plus excitant pour elles, que de vivre toute leur vie dans une cage." Excitant n'est peut-être pas le bon mot...

  • Bonus : L'éléphant, le fake

Clairement trop gros pour être vrai. Un pachyderme sur une vague, c'est l'idée d'une société française spécialisée dans les effets spéciaux. La publicité a été produite pour Accenture, une entreprise de conseil et de technologies. Le slogan : "Qui a dit que vous ne pouviez pas être gros et agile ?" Bonne question.