Ces exploits sportifs éclipsés par la Coupe du Monde de football

Tous les quatre ans, c'est la même histoire : le Mondial de foot prend le dessus sur tous les autres sports. À tel point que certains événements sportifs sont passés à la trappe. On a voulu rendre hommage à ces sportifs et exploits oubliés. Voilà donc une liste, non-exhaustive, de certaines performances bissextiles. 

En 1958, la naissance de la pétanque

En voyage en Suède, l'équipe de France réalise à cette époque la plus belle coupe du Monde de son histoire. Plus marquant encore, Just Fontaine grave son record de treize buts dans le marbre. Et ce, alors que la fédération internationale de pétanque voit le jour et fixe définitivement les règles. Parmi elles, le nombre de points à atteindre pour remporter une partie : treize. Coïncidence ? Ou hommage à l'attaquant français ?

En 1966, Mohamed Ali passe incognito

Ça devait être un événement avec un grand "E" au Royaume-Uni. Le genre qui monopolise les quotidiens britanniques pendant des semaines. Mais, sans prévenir, les Anglais gagnent le Mondial à domicile. Et personne ne se souviendra vraiment de ces deux combats (gagnés, forcément) de Mohamed Ali face à deux Britanniques. Idem pour Ann Jones, tenniswoman anglaise, qui remporte son second Roland-Garros, pourtant un bon mois avant le début du Mondial. Le football anglais était roi.

En 1982, le doublé de Bernard Hinault

Pour la première fois de sa carrière, le Blaireau réalise le doublé Giro et Tour de France. Un immense exploit. Sauf que cette année-là, les Français se souviennent clairement plus d'un certain match à Séville et les Italiens de leur victoire finale à Madrid. Bien essayé, Bernard.

En 1986, un lancer de disque historique

Le 6 juin de cette année-là, un record est battu et reste, encore aujourd'hui, le plus long lancer jamais réalisé : 74,08 mètres, par Jürgen Schult, à domicile, en Allemagne. Malheureusement pour ce lanceur de disque, sa patrie ira également en finale de Coupe du Monde cet été-là. Triste.

En 1994, le handball suédois meilleur que le football

Aux Etats-Unis, la troisième place de la Suède au Mondial de foot n'est pas la meilleure performance de leur histoire. Ils sont déjà allés en finale en 1958. Mais cette compétition reste gravée dans les mémoires, notamment parce qu'ils ont rivalisé avec le Brésil, en poules avant tout, mais aussi en demi-finale. Et c'est suffisant en tout cas pour oublier (en grande partie) que ce même été, les Scandinaves ont remporté les premiers championnats d'Europe de handball. 

En 1998, Nathalie Tauziat au sommet

C'est la plus belle année de sa carrière, sans aucun doute. Et tout le monde devrait encore s'en souvenir aujourd'hui, comme d'une performance historique pour le tennis français : la Française est allée jusqu'en finale de Wimbledon (la première depuis Suzanne Lenglen en 1925) et a terminé l'été dans le top dix mondial. Sauf qu'un nommé Zinédine a eu la bonne idée de marquer un doublé un certain 12 juillet. Tout est toujours question de timing.

En 2006, bis repetita pour Amélie Mauresmo

Contrairement à Nathalie Tauziat, la tenniswoman français a, elle, remporté Wimbledon la veille de la finale de la Coupe du Monde entre la France et l'Italie. Le journal L'Equipe titre "Vers les étoiles" et parle forcément de foot. Planqué, au-dessus de Zidane, Barthez et Sagnol, un bandeau : "Wimbledon, le sacre de Mauresmo". Pas totalement éclipsée, Amélie, mais pas prioritaire non plus ce jour-là.