Un week-end de sports, d'espoirs et de voitures qui roulent toute la journée

Le week-end est synonyme de sport. Et chaque lundi matin, MOVE IT MOVE IT te propose un condensé du meilleur de ce qu'il s'est passé un peu partout sur les terrains, courts et autres gymnases du monde entier.

Les héros : les Bleuets

Contrairement à leur aînés qui se sont encore fracassés face aux Blacks (26 - 13 malgré une meilleure performance que la semaine dernière), les Bleuets, eux, nous ont offerts pas mal de bonheur et d'espoir. Après avoir pris le dessus sur les Baby Blacks en demi-finale, ils se sont imposés face au XV anglais. Non sans avoir un peu galéré, mais seul le résultat compte en finale. Carbonel, Joseph, Woki... pour ne citer qu'eux, font clairement partie de la relève. Et on est en droit de se dire que le rugby français, malgré l'humeur un peu morose ces temps-ci, a de beaux jours devant lui.

Le chiffre : 98 

Ou le nombre de tournois remportés par Monsieur Roger Federer dans sa carrière. Ce dimanche, en gagnant le tournoi de Stuttgart, le Suisse est repassé devant Nadal au classement ATP et redevient donc numéro un mondial. S'il gagne celui de Halle cette semaine, il ira sur le gazon de Winbledon, début juillet, pour aller chercher le 100. Quel champion.

Le fail : Dani Pedrosa

Dani Pedrosa, 1m58 VS Pau Gasol, 2m13. Au Grand Prix de Catalogne de MotoGP, la star du basket espagnol a rendu visite à son compatriote de pilote. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la différence de taille est notable. Au passage, la course a été remportée par un autre Ibérique, Jorge Lorenzo. Valentino Rossi a fini troisième, et l'homme de petite taille sur la photo, cinquième.

L'image à retenir

La course du Mans, comme l'indique son nom, a duré 24h. Et c'est très long à suivre. Mais s'il fallait en retenir quelques secondes, ce serait celles-là : ce gendarme qui s'amuse à flasher les pilotes, pour enregistrer leur vitesse. Ou quand, même le week-end, tu aimes ton travail et ne peut t'en détacher. PS : Le trio de Toyota, comptant notamment dans leurs rangs Fernando Alonso, a remporté les 24 du Mans.

La déclaration : "Quand j'ai vu que je crachais du sang, j'ai vraiment eu très peur. Dans l'ambulance, je n'étais plus conscient et je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait. Après les examens les dix minutes d'attente des résultats ont été angoissantes. J'ai pensé au pire..."

Toujours souffrant d'une pneumonie qu'il a contracté lors du Giro, le mois dernier, Thibaut Pinot a déclaré forfait pour le Tour de France. Il a raconté à l'Equipe la frayeur qu'il s'est faite et du mauvais moment qu'il a passé. Opéré depuis, il espère revenir pour la Vuelta, fin août prochain.

Le tweet

Volontairement ou pas, le footballeur Samuel Umtiti a peut-être voulu rendu hommage à l'équipe française de volley, vainqueur à l'arrache du Canada, après avoir marché sur celle du Brésil, championne olympique. Et avec cette nouvelle performance, les coéquipiers de Ngapeth sont toujours invaincus dans la Ligue des Nations. Trois victoires sur trois. Un week-end parfait pour eux. Costauds.

Le cocorico

Premier titre depuis un an et demi pour Richard Gasquet qui s'est imposé à Bois-le-Duc (s-Hertogenbosch en Néerlandais). Un bol d'air pour le tennisman français, après sa lourde défaite face à Nadal à Roland-Garros. Cocorico, mais pas trop quand même, puisqu'il était opposé à Jérémy Chardy en finale et qu'il a notamment avoué avoir choisi ce tournoi pour éviter Roger Federer à Stuttgart. Malin.

En bref

  • Kevin Mayer a toujours aussi faim : le décathlonien a battu deux de ses records à Ratingen, en Allemagne. D'abord sur 100 mètres (en 10'66) et ensuite sur lancer de disque (52,38 m). De bonne augure deux mois avant les championnats d'Europe de Berlin.
  • Et de trois pour Yannick Borel. Après 2016 et 2017, l'escrimeur français a remporté le troisième titre européen individuel de sa carrière à l'épée.
  • Cécilia Berder, elle, a fini vice-championne d’Europe au sabre. L'escrime français, toujours autant pourvoyeur de médailles.