Quand Jimmy Kimmel affronte le sénateur Ted Cruz sur un terrain de basket

À l'origine de cette folie, une vanne de Jimmy Kimmel que le sénateur républicain du Texas n'avait absolument pas appréciée.

Dans son show TV, le Jimmy Kimmel Live diffusé sur la chaîne ABC, le présentateur star avait montré une photo du sénateur présent dans les gradins du Toyota Center de Houston pour assister au Game 7 de la finale de la Conférence Ouest en NBA opposant les Houston Rockets aux Warriors de Golden State. Assez peu photogénique, Ted Cruz avait alors été comparé par l'animateur à un blobfish, ce poisson vivant dans les abysses connu pour être l'une des espèces les plus laides du règne animal.

Le Sénateur Cruz avait alors lancé un défi à Kimmel : l'affronter dans un match de basket en un contre un mis en scène par ABC comme le Blobfish Basketball Classic. Un panier vaut un point, et le premier à en scorer onze remporte le pari, obligeant le loser du jour à faire un don de 5 000 dollars à l'œuvre de charité représentée par son adversaire. Et, comme toujours avec les grandes chaînes américaines, l'organisation du match ne s'est pas faite dans la demi-mesure. Le parquet ? Celui de la Southern Texas University et son arène de 8 100 places. L'arbitre ? Bob Delaney, ancien officiel NBA. Les commentateurs ? Gus Johnson, la voix du basket sur Fox Sports, et Isiah Thomas, meneur star des Pistons de Detroit dans les 80's.

Un décor de qualité, pour une opposition que Kimmel décrit en préambule comme "un match qui ressemblait à un blobfish : moche, laborieux, où nous avons rapidement manqué de souffle. On a joué en un contre un et ça nous a pris presque une heure pour arriver à six points. Ce qui aurait fait beaucoup pour un match de la Coupe du Monde du foot, sauf que ce n'était pas le cas. Lorsque j'ai accepté d'aller jusqu'à onze, je ne pensais pas qu'on parlait de onze heures du soir ! Le jeu était très rugueux, il n'y a eu que des fautes pendant tout le match. J'ai des bleus sur tout le corps. Il n'arrêtait pas de me planter ses gros doigts dans le dos. La partie a duré tellement longtemps que Jay-Z et Beyoncé aurait eu le temps d'écrire et produire un nouvel album..."

Le reste, c'est une succession de tirs "ave maria" entre deux joueurs qui n'ont clairement pas (ou plus) le niveau pour poser leur sneakers sur un playground. Le tout entrecoupé de vannes et d'un embryon d'interview politique autour de l'Obamacare, l'assurance maladie mise en place par Barack Obama et siphonnée depuis par l'administration Trump, et des centres de détention pour les enfants des immigrés entrés illégalement sur le territoire US. Si on préfère ne pas spoiler le résultat du match pour que les amoureux du beau jeu et du geste juste puissent se délecter de cette partie, on peut au moins vous livrer la conclusion lâchée par un Kimmel en sueur : "Vous êtes un bon joueur, mais je pense toujours que vous êtes un très mauvais sénateur..." Enjoy.