En maillot de bain, tranquille, Guillaume Néry plonge à 105 mètres de profondeur

Depuis quelques années, il est le visage de l'apnée. Mais suite à un accident en 2015, il avait quitté la compétition et se consacrait à la production de films. Sauf que samedi, lors du "Nice Abyss Contest", il a remis ça. Juste pour le plaisir.

De retour dans sa ville natale, Nice, Guillaume Néry est retourné voir le Grand Bleu. En un peu plus de trois minutes, il a franchi la barre mythique des cent mètres de profondeur. Un hommage à Jacques Mayol et au film de Luc Besson puisqu'il est descendu avec un simple boxer de bain. Et ce, malgré la houle et les faibles températures à cette altitude.

Il raconte à l'AFP : "J'étais extrêmement à l'aise dans les profondeurs. Tous mes réflexes de compétiteur sont revenus. J'ai retrouvé cette capacité de détachement par rapport au choc du froid. Le froid n'a pas du tout été un problème. Je voulais plonger à la manière des puristes, des pionniers. Ça m'a fait du bien, re-tutoyer les profondeurs. Je n'ai rien perdu. Tout était là, en moi." 

Producteur de films

En 2006, pour la première fois de sa carrière, il avait déjà franchi la barre des cent mètres. Mais en combinaison. Et là, c'est donc la première fois qu'il le fait en maillot. Surtout depuis son accident en 2015, une plongée involontaire à 139 mètres et une syncope lors de laquelle il a frôlé la mort. 

Depuis, il s'est bien calmé et s'est notamment lancé dans la production de films. L'année dernière, par exemple, les Films Engloutis (c'est le nom de sa boîte) a sorti une vidéo sur l'exploration de la plus profonde piscine au monde. Quoiqu'il fasse, Guillaume Néry est toujours aussi fascinant.