Le rugby australien s'engage contre l'homophobie

Le State of Origin est une institution en Australie. Deux sélections de rugby à treize s'affrontent en trois matches. Et c'est la première fois, cette année, qu'il mettait aussi à l'honneur des joueuses. Pour célébrer ça, au coup de sifflet final, la ligue a publié le baiser de deux joueuses, adversaires ce soir-là, mais en couple dans la vie.

C'est un peu l'équivalent d'un All-Star Game en NBA. Sauf que c'est du rugby à treize. Que c'est en Australie, entre les sélections des états de la Nouvelle-Galles du Sud et de Queensland. Et enfin, que cette année, le State of Origin s'est également mis au rugby féminin. 

Et pour fêter cette évolution du rugby australien vers plus de parité, la ligue a posté une photo de deux joueuses en couple, mais adversaires ce soir-là, qui s'embrassent au coup de sifflet final. Karina Brown, qui joue pour l'état du Queensland, et Vanessa Foliaki, pour la Nouvelle-Galles du Sud, se sont rencontrées en équipe nationale, il y a maintenant quatre ans de cela.

"Bienvenue en 2018"

Jusque-là, tout va bien. Sauf que nombre de commentaires homophobes sont venus polluer le post Facebook. L'un d'entre eux est particulièrement virulent, il demande à ce que la ligue "garde cette merde pour les vestiaires ou en privé". Face à ces réactions pour le moins agressives, le community manager de la ligue a gardé son calme et s'est juste fendu d'une réponse bien sentie : "Bienvenue en 2018... Hâte que vous vous joigniez à nous."

Un peu plus loin, il ajoute que la ligue a déjà posté des photos de joueurs embrassant leur femme et que ça n'avait pas posé de problèmes. Simple et efficace. Les deux joueuses ont également déclaré être soutenues et encouragées par la ligue depuis toujours. Et accessoirement, puisque le débat a été détourné, c'est la sélection de Nouvelle-Galles du Sud qui l'a emporté.