Un week-end de sports, de forfaits et de Kilian au pluriel

Le week-end est synonyme de sport. Et chaque lundi matin, MOVE IT MOVE IT te propose un condensé du meilleur de ce qu'il s'est passé un peu partout sur les terrains, courts et autres gymnases du monde entier.

Le héros : Romain Grosjean

On critique, on critique, mais on en oublie souvent qu'il y a beaucoup de talent chez le pilote français. Trop, peut-être. Et il l'a prouvé ce weekend en finissant le Grand-Prix d'Autriche à la quatrième place, son meilleur résultat depuis son arrivée chez Haas, il y a maintenant trois ans. Sinon, Max Verstappen (Red Bull) a remporté la course après que les deux Mercedes de Bottas et d'Hamilton aient abandonné. Big Up Romain !

Le chiffre : 3h54

Soit le temps réalisé par Kilian Jornet pour son retour à la compétition sur le marathon du Mont-Blanc. Autrement dit, un exploit. Car le coureur espagnol revient de blessure, une fracture du péroné à la mi-mars, et s'est imposé sous un soleil de plomb. Mieux, il n'est qu'à 24 minutes du record de la course - le sien d'ailleurs - qu'il est allé chercher il y a cinq ans : 3h30. Bref, c'est confirmé : Kilian Jornet est toujours un extra-terrestre.

La déclaration : "Je n'arrive pas à croire que j'ai raté France-Argentine."

Samedi après-midi, en conférence de presse, Andy Murray était censé parler aux journalistes de sa présence, ou non, au tournoi de Wimbledon. Après une entame où il reste plutôt vague concernant sa condition physique, le tennisman anglais va finalement parler de foot en se rendant compte de ce qu'il loupe : l'avalanche de buts entre la France et l'Argentine.

Le pire dans tout ça, c'est qu'il annoncera son forfait pour la compétition un jour plus tard, soit le dimanche. Bref, le fail est total.

Le cocorico : une fusée nommée Kylian

Mbappé n'est-il qu'un footballeur ? La réponse est non, évidemment. Flashé à 37 km/h lors du match contre l'Argentine, il pourrait sans aucun mal prendre un jour le chemin inverse de celui emprunté par Usain Bolt, qui fait des pieds et des mains pour devenir footballeur pro. Une vraie flèche. Sinon, Kévin Mayer a encore repoussé ses limites. Lors d'un triathlon au meeting de Charléty, le champion du monde du décathlon a battu deux de ses records personnels sur 110m haies et au lancer de poids.

L'image : un Qatarien presque record

Il est le deuxième de l'histoire à être passé en dessous des 47 secondes sur un 400 mètres haies. Et il l'a fait ce samedi, à Paris, au meeting de Charléty. "Il", c'est le sprinteur qatarien, Abderrahman Samba, qui a impressionné tout le monde au terme d'une course presque parfaite. Lui, le premier : "C'est incroyable !", répète-t-il au micro, à son arrivée. Il aura tout de même la présence d'esprit d'immortaliser le moment, à côté de son chrono. Un joli souvenir.

Le fail : Christopher Froome, écarté et blanchi du Tour de France en 48h

Stupeur ce dimanche : à une semaine du Tour, les organisateurs annoncent ne pas vouloir du quadruple vainqueur sur les routes françaises. La raison ? Le coureur britannique a fait l'objet d'un contrôle antidopage "anormal" en septembre dernier. Mais revirement de situation ce matin : l'UCI (l'Union Cycliste Internationale) a finalement décidé de le blanchir et Christopher Froome devrait donc être aligné au départ du Tour ce samedi. Beaucoup de bruit pour pas grand chose, donc.

Le tweet : Zlatan à LeBron James

La nouvelle a cassé les internets cette buit : LeBron James va poursuivre sa carrière aux Lakers de Los Angeles. Et, forcément, avec un immense égo sportif de plus dans la cité des anges, il fallait que Zlatan se fasse remarquer. Le tout, comme d'habitude, en parlant de lui à la troisième personne : "Maintenant, il y a un dieu et un roi à Los Angeles. Zlatan souhaite la bienvenue au roi James." Du grand Zlatan, comme toujours.

En bref 

  • L'équipe de France de basket a enfoncé la Bosnie-Herzégovine (52-102) ce vendredi, dans les qualifications pour la Coupe du monde 2019. Ils sont sur une bonne lancée.
  • Jimmy Vicaut est passé sous la barre des dix secondes ce week-end. Même s'il a fini second, il est aussi sur une bonne lancée pour les Championnats d'Europe dans un mois à Berlin.
  • Pour ce qui est des autres français en athlétisme : Christophe Lemaître s'est blessé à la cuisse droite et ça ne sent pas bon pour la suite. Renaud Lavillenie, lui, a fini troisième en saut à la perche après avoir passé une barre à 5,84m. Malgré une septième place, Pierre-Ambroise Bosse a au moins réussi les minima sur 800 m, synonyme de qualification aux Championnats d'Europe de Berlin.