Un week-end de sports, de Grande Boucle et de Français à Wimbledon

Le week-end est synonyme de sport. Et chaque lundi matin, MOVE IT MOVE IT te propose un condensé du meilleur de ce qu'il s'est passé un peu partout sur les terrains, courts et autres gymnases du monde entier.

Le héros : Peter Sagan

Comme souvent, au début du Tour, il porte le maillot jaune. Hier, le Slovaque a remporté le sprint de La-Roche-sur-Yon et s'est donc assis sur la première marche de la Grande Boucle. Le tout, alors que Froome se remet d'une chute et d'un retard de 51 secondes. Mais Peter Sagan n'est pas qu'un champion du monde. C'est avant tout un gentleman. La preuve, vendredi à l'échauffement, soit un jour avant le Tour, quand il s'arrête pour ramasser les lunettes d'un fan. La classe, tout simplement.

Le chiffre : 365

Ou la durée, en jours, de la suspension de Tony Yoka. L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a rendu son verdict après ses trois défauts de localisation lors de contrôles antidopage. Et elle interdit donc au boxeur professionnel français de monter sur un ring pendant une année entière. La conquête attendra.

La déclaration : "Le sport, c’est comme la roulette au casino : si on ne joue pas, on ne connaît pas la défaite."

Après une course moyenne la semaine dernière au meeting de Charléty, Pierre-Ambroise Bosse a rassuré ce dimanche. Avec un temps de 1'46''66, il est le nouveau champion de France et nous a offert un débriefing de qualité, comme toujours, au micro de RMC. De bon augure avant les championnats d'Europe à Berlin fin août. 

Le tweet : Serena Williams

Maman depuis dix mois, la tenniswoman américaine n'a pas perdu de temps pour revenir sur les courts. Et encore moins, pour retaper la balle sur le gazon de Wimbledon, l'un de ses tournois préférés. Mais son sacrifice sportif lui a coûté un moment familial. Elle raconte sur Twitter : "Elle a fait ses premiers pas... Je m'entraînais et je les ai loupés. J'ai pleuré." Pire, elle s'est fait sortir au troisième tour par la joueuse néerlandaise Kiki Bertens. Tout ça pour rien.

Le fail : les pilote F1 français à Silverstone

Romain Grosjean contraint à l'abandon au 39e tour et Pierre Gasly dans les points, pour finalement être rétrogradé à la treizième place... Triste et l'histoire ne semble pas vouloir sourire aux pilotes français de Formule 1. Seul résultat encourageant : Esteban Ocon a terminé à la septième place du Grand-Prix de Grande-Bretagne..

Le cocorico : les tennismen français à Wimbledon

Gaël Monfils, Gilles Simon et Adrian Mannarino sont en deuxième semaine du tournoi de Londres. Et ça c'est une bonne nouvelle. Le dernier des trois joue contre Roger Federer aujourd'hui. Profitons donc de ce moment.

L'image du week-end : ce point de Jean Patry

Même si les volleyeurs français n'ont pas remporté la Ligue des Nations, à domicile, il y a beaucoup de positif à retirer de leur parcours. Et notamment ce point improbable de Jean Patry lors de la finale perdue, ce dimanche, face à la Russie.

En bref 

  • Carolle Zahi est devenue championne de France du 100m avec le quatrième meilleur temps français de l'histoire (11''01) et le deuxième meilleur européen de l'année.
  • Avec une barre à 4,73m, Ninon Guillon-Romarin a battu son propre record de France en saut à la perche. C'est également la troisième meilleure performance européenne de l'année.
  • Mahiedine Mekhissi au 3 000m steeple, Floria Gueï au 400m et Pascal Martinot-Lagarde au 110m haies ont eux aussi brillé et remporté leur discipline respective.
  • Teddy Tamgho, de retour après une longue blessure, n'a pas passé les qualifications en triple saut, alors que Jimmy Vicaut, sur 100m, a déclaré forfait.
  • Tony Parker quitte les Spurs. Après dix-sept saisons passées à San Antonio (oui, tout à fait : dix-sept saisons), le meneur français a signé pour deux ans aux Charlotte Hornets. Ce qui ne rajeunit personne, et rend tout le monde un peu triste.
  • Sebastian Vettel s'est imposé chez Lewis Hamilton et garde la première place au classement général de Formule 1. Formule 1 is not coming home.