Un week-end de sports, de fumigènes et de gens tout nus dans des fontaines

Le week-end est synonyme de sport. Et chaque lundi matin, MOVE IT MOVE IT te propose un condensé du meilleur de ce qu'il s'est passé un peu partout sur les terrains, courts et autres gymnases du monde entier.

Les héros du week-end : Les Bleus

Qui d'autre ? Vingt-trois héros qui, l'espace d'une soirée, ont ambiancé tout un pays pour les quatre prochaines années. CHAMPION DU MONDE, MON FRÈRE !

Le chiffre : 2

Comme le nombre de buts marqués par la Croatie ? Bah non, comme le nombre d'étoiles sur le maillot des Bleus. Un maillot de... DOUBLE CHAMPION DU MONDE, MON FRÈRE !

La déclaration : Novak Djokovic, c'est une bonne situation ça, scribe ?
 
Après sa victoire à Wimbledon, au micro de l'Équipe, Novak Djokovic est revenu sur le chemin qu'il a parcouru pour en arriver là. Et c'était vraiment émouvant. Plus argumenté que son "shut up the fuck up" en finale et en direction d'un public un peu bruyant en tout cas :
 
"C'était un long voyage, spécialement si on prend en compte ma blessure au coude qui m'a éloigné du circuit pendant six mois. Quand je suis revenu sur le circuit en Australie, j'ai joué avec des douleurs. L'opération devenait inévitable même si j'avais tout essayé pour l'éviter. C'était la première fois - et j'espère la seule - que je devais me faire opérer. Ensuite, j'ai fait une bonne rééducation. Peut-être que je suis revenu trop vite car je n'étais pas compétitif à Indian Wells et Miami. Ça m'a pris plusieurs mois pour retrouver confiance, je suis reparti sur les fondamentaux, j'ai tapé beaucoup de balles à l'entraînement. Ça m'a pris beaucoup de tournois. Mais je ne pouvais pas trouver un meilleur endroit pour signer mon retour. Wimbledon a toujours été très spécial pour moi comme pour beaucoup de joueurs. J'ai rêvé de le gagner quand j'avais sept ans."
FRISSONS, MON FRÈRE !
 
Le tweet : Kerber aux anges
 
C'est le privilège des champions à Wimbledon. La reconnaissance de la famille royale et même un tweet personnalisé. Pour son premier titre londonien, face à Serena Williams, Angelique Kerber a donc également découvert les honneurs princiers. CHAMPIONNE, MA SŒUR !
 

Le fail : "On dab paaaas noooouuuus"

Est-ce qu'on ne serait pas sur le dab le plus raté de l'histoire d'un pays qui vient de gagner une... DEUXIÈME COUPE DU MONDE ! 

L'image du week-end : Jay-Z & Beyonce sont On The Run 2 étoiles

En bref : 

  • Sur les pavés du Paris-Roubaix, les coureurs du Tour de France ont bien galéré. Porte a abandonné. Froome, Landa et Uran sont tombés. Et Bardet a changé plusieurs fois de vélo. Sinon, John Degenkolb a remporté l'étape et Greg Van Avermaet a conforté son maillot jaune.
  • C'est le roi de l'électrique. Jean-Eric Vergne a enchaîné les victoires en Formule E et a terminé la saison, à New-York, tout en haut du podium. Il a dédicacé sa victoire à son ami Jules Bianchi, décédé il y a trois ans. 
  • Après un an sans combat, Manny Pacquiao, la légende philippine de la boxe, est revenu sur les rings. Et il a récupéré son titre mondial WBA des poids welter, à bientôt quarante ans. Il a battu par KO le champion en titre, l’Argentin Lucas Matthysse, au septième round ce dimanche.
  • Evan Fournier est content...