Le sport chelou du vendredi : les régates en citrouille géante

Veille de week-end, envie de prendre l'air sans trop savoir quoi faire : tous les vendredis, MOVE IT MOVE IT te propose un sport que tu n'as pas encore essayé.

En y réfléchissant bien, c'est assez fou ce que l'homme peut inventer. Qu'a-t-il bien pu se passer dans la tête du premier mec à récolter du lait animal, à le faire chauffer, à le faire vieillir, à finalement se dire que ça pouvait être comestible et qu'il appellerait ça du fromage ? Qui s'est dit que ce serait sympa de boire des fruits pourris ? Comment en-est on arrivé à creuser une citrouille géante, à la foutre dans l'eau, à constater qu'elle flottait et à se dire qu'on pourrait faire des courses avec ? Autant de questions existentielles qui ne trouveront jamais vraiment de réponse satisfaisante.

Pour la dernière de ces interrogations, on sait simplement que l'idée a germé en 1999 dans le cerveau de Danny Dill, fils de Howard Dill, agriculteur et producteur de citrouilles géantes. Mais pas vraiment d'informations supplémentaires sur le processus qui l'a poussé à tenter une balade sur l'eau dans un cucurbitacée géant. Un peu décevant. Mais il n'empêche que grâce à lui, chaque mois d'octobre au Canada - en Nouvelle-Écosse plus précisément -, a lieu la fameuse Windsor Pumpkin Regatta, la plus prestigieuse course de citrouilles géantes au monde.

Chacun doit ramener son "navire" et le customiser comme bon lui semble, 800 mètres de distance à parcourir et trois catégories au programme.

  • La plus ancienne et classique : la course à l'aide d'une pagaie.
  • La plus moderne et impressionnante : la régate en citrouilles motorisées.
  • Et la plus improbable : l'expérimentale.

Des citrouilles à moteur, donc.

Assez intimiste à ses début en 1999, la Windsor Pumpkin Regatta a gagné en notoriété à partir de 2004. Une année durant laquelle Martha Stewart, une célébrité américaine sortant tout juste de prison, a décidé de ramener sa citrouille et de participer à la course... Et puis finalement, non, puisqu'elle n'a pas réussi à obtenir de visa à temps. Quoi qu'il en soit, ce coup de publicité, a permis de faire connaître et de pérenniser ce rendez-vous annuel jusqu'à aujourd'hui. Mais toujours pas de comprendre les origines de cette discipline.

Crédit photo de Une : © Cory Hanson - Creative Commons - Flickr