De Dunkerque à Monaco, il vient de boucler son Tour de France à la nage

Il s'appelle Rémi Camus, il est sauveteur en mer, il a la trentaine, et il vient de boucler un tour de France à la nage pour sensibiliser sur la préservation des océans et l’accès à l’eau potable.

Certains le connaissent parce qu'il a participé à l'émission de télévision "Wild, la course de survie" sur M6. D'autres se souviennent qu'il a traversé l'Australie en courant ou bien qu'il a descendu le Mékong à la nage. Quoi qu'il en soit, Rémi Camus fait l'unanimité parmi ceux qui le suivent : c'est un véritable athlète.

Et il l'a prouvé encore une fois lors de ces trois et demi derniers mois. Soit le temps qu'il lui a fallu pour faire le tour de la France à la nage. Parti le 1er juin de Dunkerque, il a parcouru, à raison de 8 heures de nage quotidienne, plus de 2600 kilomètres en 93 étapes.

Un homme et une bouteille à la mer

Arrivé à Nice dans la journée de dimanche, il était tout simplement rincé : "À partir de Marseille, je n’en pouvais plus, a-t-il débriefé à Nice Matin. Chaque jour devenait de plus en plus douloureux pour mon corps. La Méditerranée a été la partie la plus difficile avec la houle. Mais je voulais porter ce message jusqu’au bout."

Eco-sportif et aventurier, Rémi Camus souhaitait, à travers ce défi, réveiller les consciences quant à la préservation des océans et à l’accès à l’eau potable. Et c'est notamment pourquoi il va maintenant se lancer dans un tour de France des écoles pour raconter son aventure et continuer son combat pour l'environnement.