Flashée à 296 km/h, Denise Korenek bat le record du monde de vitesse à vélo

Oui, vous avez bien lu : plus de 296 kilomètres par heure en vélo...

La première question qui vient à l'esprit est naturelle... Comment ? Comment est-ce possible d'atteindre cette vitesse en vélo ? Car il faut savoir qu'on parle du record de vitesse sur terrain plat, derrière un abri et impulsé par un véhicule motorisé (un dragster en l'occurence), et non pas d'un record de vitesse en descente. 

Mais ça n'enlève rien à la performance de Denise Mueller-Korenek (réalisée ce week-end dans le désert de sel de Bonneville, dans l'Utah, véritable temple de la vitesse aux États-Unis) puisque tous les précédents records ont également été réalisés dans ces conditions-là.
 
 
Initié en 1899 par l'Américain Charles Murphy qui avait pédalé à 100 kilomètres heure derrière un train, le record du monde de vitesse était détenu depuis par Fred Rompelberg, un fou de vitesse néerlandais. Il était monté jusqu'à 268 kilomètres par heure en 1995 et c'était déjà à Bonneville.

Projet vitesse

Ancienne multiple championne nationale de cyclisme sur piste et VTT, Denise Mueller-Korenek a pris sa retraite sportive autour de la trentaine, à partir du moment où elle a souhaité fonder une famille. Mais en retombant un jour sur son ancien coach, et alors que ses trois enfants étaient devenus adultes, elle s'est décidée à remonter en selle. 
 
 
Depuis, elle rêve secrètement de battre ce record du monde de vitesse et de dépasser ses prédécesseurs masculins. Avec son "Project Speed", elle bat d'abord le record féminin en montant jusqu'à 235 kilomètres par heure en 2016. Et puis finalement, ce dimanche, à 45 ans, Denise Mueller-Korenek est allée chercher la meilleure performance globale. 
 
Sur une distance d'un mile (1609 mètres), sa vitesse moyenne a été de 183 miles par heure, soit environ 296 kilomètres par heure. Et même avec un cadre en carbone, et aidée par un dragster qui l'a montée jusqu'à 90 km/h, il faut tout de même avoir de sacrés mollets pour atteindre cette vitesse et la maintenir ne serait-ce que quelques secondes. Chapeau bas.